Charlottesville

Il paraît que Monsieur Trompette est un parfait nazi, et que la preuve en est qu’il n’a pas dit qu’étaient nazis des nuques épaisses qui défilaient pour dire qu’ils le sont.

Nous nous rangeons à cette démonstration qui réunit tant d’autorités morales, mais risquons cette question : maintenant que le suppôt du Mal est connu, il faut l’abattre, bien sûr ? Et vous allez le faire ? Demain ? Plus tard ? Pourquoi plus tard? Et par quel moyen ? Avec quelles armes ?

Le nazisme avait eu son Coup de la Brasserie. On voit jouer un Contrecoup du Café du Commerce.

 

Publié dans : Observations |le 19 août, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Langue de bois |
La Feuille Moissagaise |
Les Jeunes CDH Verviétois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | palabre
| Services d’intérêt économiq...
| Le Blog-Notes d'Yves Baumul...