Centre municipal

Nécessité fait loi, s’il y a plus d’édiles à gagner d’un côté que de l’autre. Dans nos villes, l’équipage miraculeux de Loubear avec Zébuloo (ils s’aimaient et ne le savaient pas) ira donc son train selon la vieille coutume. À ceux qui avaient contracté quelque alliance à gauche, elle leur sera laissée ; aux autres sera demandé de porter à nouveau la serviette aux amis de Gridemeaux.

Ainsi cette union de raison fondée sur le serment des parties de garder leur liberté propre aura-t-elle pour effet de retirer toute liberté aux candidats de juger de leurs alliances.

Mais c’est le prix, jure-t-on, d’une liste autonome pour siéger à Strasbourg ! On en jugera à l’assiduité des élus.

Tel est le centre, qui a peur de lui-même et de son point extrême, et ne sait s’y tenir. Loubear y a laissé de sa belle insolence et un peu de notre estime.

Publié dans : Aile droite, Chronique compendieuse |le 7 novembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Langue de bois |
La Feuille Moissagaise |
Les Jeunes CDH Verviétois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | palabre
| Services d’intérêt économiq...
| Le Blog-Notes d'Yves Baumul...