Tuer le père sur le chemin de Damas

On feint de le croire, et il redoute de paraître irrésolu. Batavio a décidé qu’il décidera, sans le secours de ces Messieurs du Parlement. Est-il si fou, qu’il néglige les impondérables effets, là-bas, d’une frappe contre le satrape damascène ? Sans doute pas, mais justement, il le sait, que de tels effets sont impondérables.  Mieux veut donc ne plus peser au trébuchet ces épices du Levant compliqué. Pour un monarque sage, la guerre est une monnaie qui a cours en son propre royaume.

Là, le calcul est vite fait. L’opinion est-elle contre, il s’en fera un mérite. L’opération avorte-t-elle, ce ne sera pas de son fait, mais du pusillanime allié sous la bannière de qui il s’est rangé. Échoue-t-elle, il n’y a pas de but de guerre assez connu qui empêchera qu’on la maquillât en succès. Réussit-elle à toucher ici ou là ses cibles, le voilà confirmé. Le despote se prend-il huit jours après le pied dans le tapis, son cœur le lâche-t-il, sa voiture verse-t-elle dans le fossé : ce sera un triomphe.

Or voyez au contraire le coût de ne pas donner suite aux révélations de nos agents secrets, souvent moqués, aujourd’hui dans l’orbe du Bien : passer à côté de l’histoire ?

Batavio, l’histoire ? Riez. Il n’est de gouvernant qui ne se croie guetté par cette idole.

L’Histoire… Elle agite l’ombre du Vieux Prince qui avant le nôtre mit les gauches aux affaires. Lui aussi avait tranché pour la force ; lui aussi avait œuvré à détruire un despote oriental…

Mais lui jamais n’aurait consenti à voir la France enrôlée seule avec le cousin d’Amérique, voilà ce qui a piqué Batavio : il a vu l’occasion de se démarquer de son mentor, pour hisser son nom si haut que le sien ; de ne plus attendre le fragile moment de lui disputer un prénom.

Publié dans : Aile gauche, Chronique compendieuse |le 4 septembre, 2013 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Langue de bois |
La Feuille Moissagaise |
Les Jeunes CDH Verviétois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | palabre
| Services d’intérêt économiq...
| Le Blog-Notes d'Yves Baumul...