Un caïd de la jungle

Tout fier est le ministre Doublet, de cueillir des familles au petit matin dans des camps de transfuges. Et ce n’est pas rien que le parcours de Doublet depuis trois ans, qui a rendu au mot rénégat un lustre élimé autrefois dans les steppes de Russie. Sa police veille au droit d’asile, et il donne de bons gages à son maître.

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Langue de bois |
La Feuille Moissagaise |
Les Jeunes CDH Verviétois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | palabre
| Services d’intérêt économiq...
| Le Blog-Notes d'Yves Baumul...