Occupations de police

Le même jour que ses fourgons cellulaires se font cribler de balles de guerre dans un faubourg, voilà que Mariotte, jatte hommasse qui commande aux milices, s’emploie à arraisonner les « proches » d’un innocent, que six mois de bastille n’ont point convaincu qu’il serait agréable à ce ministre qu’il fût coupable.

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Langue de bois |
La Feuille Moissagaise |
Les Jeunes CDH Verviétois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | palabre
| Services d’intérêt économiq...
| Le Blog-Notes d'Yves Baumul...